10/23/20 Franck Bugnet Conseil Guide

Vendre en dropshipping avec PrestaShop

Ah, quitter son boss, se lancer dans l'e-commerce en ligne et gagner son indépendance et retrouver une forme de liberté. Mais cela semble impossible lorsque :

  • Les enfants refusent que vous transformiez leur chambre en zone de stockage et atelier d'emballage
  • Vous n'avez pas de budget pour vous constituer un stock
  • Et n'avez pas le temps de gérer des expéditions

Le dropshipping (ou vente indirecte) est peut-être alors fait pour vous, si vous suivez nos conseils et apprenez à éviter les pièges spécifiques à ce modèle.


Cette page est visible uniquement aux personnes inscrites à notre newsletter. Merci de vous identifier et de vous inscrire à notre newsletter. C'est gratuit.



Le principe et les avantages du dropshipping



Le modèle de la vente indirecte :


  1. Les clients choisissent leurs produits et achétent sur votre site.
  2. De manière automatique (ou manuelle si le volume le permet), la commande est transmise à votre dropshipper.
  3. C'est le dropshipper qui emballe les produits et les expédis au client, en votre nom.

Pour les clients, c'est transparent, toute la relation commerciale se passe entre eux et vous :

Principe du dropshipping

Les avantages :


  • Pas besoin de trésorerie.
  • Pas de stock à gérer.
  • Pas de logistique à gérer.
  • Transparent pour l’acheteur.
  • Large gamme de produits disponible.

Les contraintes liées à la vente en dropshipping


  • Difficile parfois de dégager une marge suffisante (3 à 20%).
  • Potentiellement de très gros catalogues à créer et à maintenir.
  • Avoir une bonne synchronisation des stocks pour éviter de vendre des produits non disponibles (back ordering).
  • Large concurrence sur les mêmes produits, aux mêmes prix, mêmes photos, mêmes descriptions.
  • Responsabilité conservée, mais délégation de la logistique.
  • Ce n'est pas gratuit et peut revenir plus cher que d'expédier soit même des produits
  • On peut perdre le crontrôle de sa propre réputation.

Ce qu'il faut retenir:
  • Si vous vous battez contre les gros sites à prix bas, vous avez perdu d’avance. 
  • Pour réussir dans le e-commerce, vous devez vous différentier et construire une solide image de marque.
  • Ne surtout pas s'imaginer qu'il suffit de mettre en ligne une nouvelle boutique avec des milliers de produits pour les vendre.

Peut-on rester profitable en vendant en dropshipping ?


Oui mais cela passe par un calcul de votre marge finale, avant de vous lancer, pour bien choisir le dropshipper, les bons produits et vendre au bon prix. Ne travaillez pas en aveugle, ne confondez jamais le chiffre d'affaire (le montant total des ventes, brut) et le bénéfice (ce qu'il vous reste lorsque vous avez retiré du chiffre d'affaire tous les coûts) .

Exemple de calcul de marge avec le statut auto-entrepreneur



Dépenses:


  • Frais fixes d’inscription (±400€/m)
  • PA=Prix d’Achat au grossiste, avec TVA
  • Forfait social: 14.5%
  • Frais de transaction (ex: 0,25€+3.8%)
  • Autres frais fixes ou variables (ex: hébergement)
  • Impôts sur le revenu (1% ou réel (5.5% ou 14%) sur 29% du CA)


Recettes:


CA (chiffre d’affaire) = ∑ PV, en franchise de TVA

Marges:


Marge brute sur PA = PV-PA   Marge nette=∑recettes - ∑dépenses

Comment créer et gérer un gros catalogue




Cela demande de la rigueur et du temps


ex : Chaque produit devra avoir un identifiant unique du type « référence fournisseur »)


Nécessite surtout un outil d’importation flexible et de gestion de masse de la classe de Merlin Backoffice ™ :

  • Création et/ou mise à jour facile et rapide, travail en masse.
  • Permettant le choix des rubriques lors des imports (mise à jour rapide des stocks).
  • Qui permette une gestion des marges automatisée.
  • Traitement automatique des images, caractéristiques, déclinaisons,…
  • Gestion automatique des produits qui disparaissent du catalogue pour éviter de les vendre et de devoir rembourser, cela peut tuer votre réputation en quelques jours.
  • Qui vous permette de ré-organiser rapidement votre boutique.
  • Qui puisse très rapidement créer/activer/modifier des remises sur des milliers d’articles (promos, soldes,…).
  • Qui vous donne la visibilité sur vos ventes.

Bien choisir son dropshipper


Le choix de votre ou vos partenaires est essentiel pour réussir. Voici une liste de critères importants, il peut y en avoir d'autres selon la thématique :


  • Légitimité (SIRET, INSEE,…),  CGV, avis d’autres e-commerçants. 
  • Pas de contrefaçons, qualité des produits....
  • Qualité du support ? facile à contacter?  en français ?
  • Abonnement mensuel qui augmente les coûts ?
  • Type de produits correspondant à votre stratégie commerciale (produits rares ou gros volume/bon marché).
  • Qualité des emballages. Personnalisation possible (private label shipping)?
  • Taux d’erreurs et de retours.
  • Volume du stock conséquent.
  • Comment seront gérés les retours ? Reprise des produits refusés par le client ?
  • Garder la main mise sur la relation client, de A à Z.
  • Format des fichiers fournis (parfois uniquement xml ou via une API propriétaire qui interdit l'usage d'outils tiers).
  • Richesse et qualité des infos fournies par produit, photos, descriptifs (même si il faudra les refaire).
  • Fréquence des mises à jour des stocks.
  • Système d’import fourni : vérifiez qu’il ne « reset » pas vos marges établies manuellement.
  • Prix d’achat par rapport au marché (marge) et coût des frais de livraison. 
  • Ne surtout pas choisir un dropshipper qui vous impose les prix de vente.
  • L’idéal (mais très rare) : avoir l’exclusivité en France.
  • Gros volume : existence d’un module permettant d’automatiser la partie commande.
  • Paiement possible en fin de mois ?
  • Dans ou hors de la zone Euro ? (pour éviter les déclarations en douanes et les pb de TVA).
  • Eviter les très gros grossistes (chinois) si vous êtes tout petit.
  • Vous avez des valeurs et une éthique ? vendez des produits fabriqués en France, non polluants et rémunérant bien leur fabricant ou producteur.
  • Pouvoir tester le dropshipper avec quelques produits avant signature d'un contrat.
  • Contrat écrit uniquement. Lire les petites lignes.

Il est essentiel de se différencier


Par exemple, le dropshipper Brandsdistribution revendique 60 000 revendeurs, qui sont autant de concurrents directs entres eux ! bonne chance à eux, il y aura peu d'élus.

Quelle stratégie adopter ?


  • Large gamme ou spécialisation ? spécialisez-vous. Il vaut mieux avoir peu de produits au catalogue, bien référencés, que des milliers qui n'amnènent aucun visiteur.
  • Bas prix ou haut de gamme ? choisir le haut de gamme qui offre souvent de meilleures marges.
  • Choisir un très gros marché et donc accepter une très grosse concurrence (ex: mobiles, sextoys) ou au contraire une niche ? cela se discute, certains ont réussi sur des marchés hyper saturés comme les recharges pour cigarettes electroniques, mais c'est souvent parce que qu'ils étaient parmis les premiers sur le coup. On vous conseille plutôt de chercher une niche, si possible avec un marché peu concurrenciel, ce qui rendra le référencement plus facile.
  • Faire ou pas le choix du multi boutiques, avec des stratégies différentiées par boutique ? c'est pas interdit, mais uniquement si vous avez le temps de faire les choses bien et le budget que cela demande. Faites le plutôt dans un second temps si vous réussissez avec une première boutique. Ce n'est pas le "volume" de l'offre qui fait le succès.
  • Adapter le style (thème) du site à votre stratégie et marque.
  • Privilégier le private label shipping (votre marque apparaît sur les paquets de livraison).
  • Préferrer un marché qui permette de fidéliser ses clients, donc avec une forte probabilité de nouveaux achats. Ex, si vous vendez des pack d'eau, il est facile de les encourager à en recommander encore et encore. Si vous vendez des coques de téléphone, il est peu probable que vos clients en recommandent une seconde le mois suivant.
  • Prévoir un budget marketing et SEO au moins aussi important que le budget technique. En tenir compte dans votre analyse préalable d'estimation des marges commerciales.


L'arme de guerre fatale c'est le référencement


  • Si vous n'ètes pas présent en premiere ou seconde page de Google search, vous ne vendrez rien.
  • Bien se former et s'outiller. On vous conseille de prendre un abonnement à l'outil de SEO Semrush :

SEMrush

  • Retravailler les noms, descriptions des produits, champs méta avec Merlin en suivant les conseils de Semrush. Enrichir le vocabulaire (avec MagicEdit dans Merlin qui permet de remplacer des mots par des synonymes). Ne pas sous-estimer ce travail récurrent !
  • Hyper important : créer du vrai contenu supplémentaire, référençable (CMS, forum, pages conseils, blog).
  • Etre présent aussi sur les réseaux sociaux pour se faire connaitre et construire son e-réputation.
  • Eviter la fausse facilité du référencement payant (Google Ads) qui est très difficile à rentabiliser.
  • Soyez très patient et persévérant, le référencement prend beaucoup de temps.

Conclusion : choisir la vente indirecte avec PrestaShop et réussir avec le dropshipping, est-ce possible ? 


Oui,  en suivant ces recommendations :

  • Choisir un marché de niche (ou plusieurs avec plusieurs marques et boutiques indépendantes).
  • Viser le haut de gamme (ou le très haut de gamme mais c'est quasi imossible à trouver), qui permet de marger plus.
  • Faites toujours votre calcul de marge, tenant compte de tous les coûts, n'oubliez aucune charge, impôt, abonnements, fais fixes....
  • Prendre le temps de chosir un domaine ou la concurrence est limitée. Donc éviter tout ce qui est vendu à bas prix chez Amazon.
  • Ne surtout pas rentrer dans la guerre du prix le plus bas (trop de concurrence, pas de marge possible). 
  • Un fois le domaine choisi, bien choisir les produits. Au début moins vous en aurez plus vous pourrez vous concenter sur la qualité du contenu de votre site et vous différencier.
  • Votre catalogue sera cependant gros au final (pour proposer du choix), et il est impératif de remplacer les descriptifs et champ meta SEO pour vous différencier. Il est alors essentiel de pouvoir travailler vite avec un module de gestion de masse comme Merlin Backoffice, c'est une centaine d'euros vite rentabilisée surtout que vous ne payez qu'une fois, c'est sans abonnement.
  • L'outil choisi devra aussi savoir gérer en automatique les produits obsolétes pour éviter le back ordering (devoir annuler des commandes chèrement acquises).
  • Investir dans son référencement et son e-réputation. Si vous êtes invisible vous ne vendrez rien.
  • Commencer avec le statut de micro entreprise, mais le quitter rapidement si les ventes décollent car ce statut vous fait payer des charges sur la totalité du chiffre d'affaire. Avec les autres statuts vous payer plus de charges, mais uniquement  sur le bénéfice réél. 
  • Ne pas trop dépenser mais investir au minimum dans un site de qualité et dans deux outils, Semrush et Merlin Backoffice
  • Prendre le temps de bien choisir son ou ses dropshippers. Si possible les tester avec quelques produits.
  • Ne compter pas vos heures et ne croyez pas aux sirènes (arnaqueurs en tous genres qui vous vendent des pseudo techniques pour gagner rapidement des milliers d'euros).
N'hésitez pas à partager vos avis, conseils et expériences sur ce sujet complexe. Nous utiliserons ces infos pour enrichir ce guide.

Autres articles de la même catégorie

Cet article vous a plu ? Partagez-le !